Accéder au contenu principal
Alt Text

Dessiner dans l'espace

La technique de soudure directe

Dessiner dans l'espace

La technique de soudure directe

« M. Yurman travaille avec des baguettes en bronze et sculpte directement avec
la flamme blanche d'une torche à l'acétylène pour créer des œuvres d'art de petite taille mais dont la portée est immense."

Issu d'une analyse de l'exposition de sculptures soudées de David dans Martha's Vineyard, 1970

« M. Yurman travaille avec des baguettes en bronze et sculpte directement avec la flamme blanche d'une torche à l'acétylène pour créer des œuvres d'art de petite taille mais dont la portée est immense. »"

Issu d'une analyse de l'exposition de sculptures soudées de David dans Martha's Vineyard, 1970

Alt Text

CI-DESSUS

Le sculpteur Jacques Lipchitz
avec son apprenti David Yurman dans le studio de l'artiste,
Hastings-on-Hudson, New York, 1963

Apprendre avec les maîtres

En 1958, à l'âge de 15 ans, David Yurman a appris la
soudure directe auprès du sculpteur Ernesto Gonzalez. La
technique, développée par Picasso et Julio Gonzales,
consiste à faire fondre de fines baguettes de métal à l'aide
d'une torche à acétylène pour créer des formes linéaires
tridimensionnelles. Cette méthode a été décrite avec justesse
par les sculpteurs comme une méthode de « dessin dans l'espace »."

À G A U C H E

Le sculpteur Jacques Lipchitz
avec son apprenti David Yurman dans le studio de l'artiste,
Hastings-on-Hudson, New York, 1963

Apprendre avec les maîtres

En 1958 à l'âge de 15 ans, David Yurman a appris la soudure directe auprès du sculpteur Ernesto Gonzalez. La technique, développée par Picasso et Julio Gonzales, consiste à faire fondre de fines baguettes en métal à l'aide d'une torche à acétylène pour créer des formes linéaires tridimensionnelles. Cette méthode a été décrite avec justesse par les sculpteurs comme une méthode de « dessin dans l'espace. »"

Alt Text

« Réaliser des sculptures à soudure directe
était comme rêver avec mes mains. »

« Réaliser des sculptures à soudure directe
était comme rêver avec mes mains. »

La ligne prend forme

Pour David, le dessin était un moyen d'expression
essentiel – aujourd'hui encore, il a
toujours sur lui un carnet à dessin en moleskine.
 

Tandis qu’il apprenait à maîtriser l'art de la soudure directe,
ses dessins prenaient de plus en plus l’aspect de figures en bronze. Anges, visages
et silhouettes mythiques jaillissaient sous le feu de sa torche.
Boucles de ceinture et bijoux ont suivi rapidement, véritables
précurseurs des créations qui feraient
un jour de son nom une marque.

À DROITE

David Yurman travaillant sur une commande de sculpture au
Hans Van de Bovenkamp’s studio, Greenwich Village,
New York. 1968

Alt Text

CI-DESSUS 

David Yurman travaillant sur une
sculpture commandée dans le studio de Hans Van de
Bovenkamp, Greenwich Village,
New York, c. 1968

La ligne prend forme

Pour David, le dessin était un moyen d'expression essentiel. Aujourd'hui encore, il ne sort jamais sans un cahier à dessin en moleskine.

Plus il apprenait à maîtriser l'art de la soudure directe, plus ses dessins prenaient forme en bronze. Anges, visages et silhouettes mythiques prenaient vie sous le feu de sa torche. Des boucles de ceinture et des bijoux suivirent rapidement, précurseurs des créations qui, un jour, deviendraient symboliques de la marque.

Alt Text

CI-DESSUS

David a secondé l’artiste Edward Meshekoff
comme soudeur sur les balustrades, qui se trouvent sur la promenade
du Lincoln Center à New York.

CI-DESSUS

David a secondé l’artiste Edward Meshekoff
comme soudeur sur les balustrades, qui se trouvent sur la promenade
du Lincoln Center à New York.

L'art pour tous

L'expression à la soudure des rêveries de David est également visible au Lincoln Center, dans les grilles de la promenade du théâtre David H. Koch, conçu par Philip Johnson au début des années 1960. Edward Meshekoff, artiste d'œuvres publiques, a utilisé les talents de soudeur de David pour exécuter sa vision pour les balustrades aux formes naturelles et tactiles.
 

Yurman a intégré sa touche personnelle dans l'œuvre, par le biais de formes fantaisistes forgées avec subtilité dans le métal, véritables messages secrets qui raviront les amateurs de théâtre observateurs.

L'art pour tous

L'expression à la soudure des rêveries de David est également visible au Lincoln Center, dans les grilles de la promenade du théâtre David H. Koch, conçu par Philip Johnson au début des années 1960. Edward Meshekoff, artiste d'œuvres publiques, a utilisé les talents de soudeur de David pour exécuter sa vision pour les balustrades aux formes naturelles et tactiles.


Yurman a intégré sa touche personnelle dans l'œuvre, par le biais de formes fantaisistes forgées avec subtilité dans le métal, véritables messages secrets qui raviront les amateurs de théâtre observateurs.

Alt Text

CI-DESSUS

Détail d'une boucle de ceinture en bronze à soudure directe que David
a réalisée pour Sybil en 1969. 

CI-DESSUS

Détail d'une boucle de ceinture en bronze à soudure directe que David
a réalisée pour Sybil en 1969. 

Des cadeaux pour Sybil

Les bijoux à soudure directe de David devinrent
plus minimalistes, laissant paraître les baguettes en métal.
Il se demandait souvent
s’ils plairaient à Sybil. Ou si elle les porterait.
 

La première pièce qu’il créa pour elle fut une chaîne tactile
composée de liens soudés qu'elle portait autour de la taille comme une
ceinture, ou comme un collier à deux tours, voire comme bracelet enroulé plusieurs
fois autour du poignet.

Des cadeaux pour Sybil

Les bijoux à soudure directe de David devinrent plus minimalistes, laissant paraître les baguettes en métal. Il se demandait souvent s’ils plairaient à Sybil. Ou si elle les porterait.
 

La première pièce qu'il créa pour elle fut une chaîne tactile composée de liens soudés qu'elle portait autour de la taille comme une ceinture ou enroulée plusieurs fois autour de son poignet.

« …et voici ce qui donne à Madison
Avenue sa raison d’être. »

À DROITE

C’est Victoria Roberts, du New Yorker,
qui a marqué l’ouverture du magasin David Yurman
sur la Madison Avenue.

Alt Text

CI-D E S S U S

Victoria Roberts, du New Yorker,
a souligné l’ouverture du magasin David Yurman
sur la Madison Avenue

« …et voici ce qui donne à Madison
Avenue sa raison d’être. » 

L'inspiration de Madison

La ceinture originale en liens pour Sybil inspira
la nouvelle collection DY Madison®, une interprétation
de chaîne moderne qui est tout aussi polyvalente
que son précurseur. Elle tire son nom de la première boutique
de l'entreprise qui ouvrit ses portes sur Madison
Avenue en 1999.

Chaque maillon, simple et pur, rappelle les
soudures des débuts de David, où il utilisait des baguettes de métal pour
dessiner dans l'espace.

Alt Text

L'inspiration de Madison

La ceinture originale en liens pour Sybil inspira la
collection DY Madison®, une interprétation de chaîne moderne qui est tout aussi polyvalente
que son précurseur. Elle porte le nom de la première boutique de l'entreprise qui
ouvrit ses portes sur Madison Avenue en 1999.

Chaque maillon, simple et pur, rappelle les soudures des débuts de David,
des baguettes de métal pour dessiner des lignes dans l'espace.

Alt Text

La Collection
DY Madison®

La chaîne classique revient avec
des matériaux et des textures contrastants.

La Collection
DY Madison®

La chaîne classique revient avec
des matériaux et des textures contrastants.