Accéder au contenu principal
Une photo en couleur de la résidence GoldenEye en Jamaïque.

Jamaïque
Le légendaire GoldenEye

Jamaïque
Le légendaire GoldenEye

Alt Text

Comment le décor de notre campagne Automne 2018 a inspiré
des générations d'écrivains, d'artistes et de musiciens de renommée mondiale.

Comment le décor de notre campagne Automne 2018 a inspiré des générations d'écrivains, d'artistes et de musiciens de renommée mondiale.

Le co-fondateur de Island Records, Chris Blackwell raconte que GoldenEye est
le lieu de naissance de James Bond et comment il en est venu à devenir le propriétaire de cette illustre demeure.

Le co-fondateur de Islands Records, Chris Blackwell raconte que GoldenEye est le lieu de naissance de James Bond et comment il en est venu à devenir le propriétaire de cette illustre demeure.

Le Pouvoir de l'Inspiration

Le but de Yurman a toujours été de réunir des esprits créatifs. Cette grande famille constituée d'artisans et de créateurs est en quête perpétuelle d'originalité. Cette philosophie s'étend à nos partenariats avec les photographes, les directeurs artistiques, les mannequins et tous ceux qui pratiquent l'art et la culture avec une touche personnelle.
 

Filmé par Peter Lindbergh à la villégiature GoldenEye à Oracabessa en Jamaïque, la campagne Autome 2018 célèbre le pouvoir de la créativité dans un lieu où le paysage tropical, le sable blanc et l’eau couleur turquoise sont intimement liés à l'inspiration artistique.

Le Pouvoir de l'Inspiration

Le but de Yurman a toujours été de réunir des esprits créatifs. Cette grande famille constituée d'artisans et de créateurs est en quête perpétuelle d'originalité. Cette philosophie s'étend à nos partenariats avec les photographes, les directeurs artistiques, les mannequins et tous ceux qui pratiquent l'art et la culture avec une touche personnelle.
 

Filmé par Peter Lindbergh à la villégiature GoldenEye à Oracabessa en Jamaïque, la campagne Autome 2018 célèbre le pouvoir de la créativité dans un lieu où le paysage tropical, le sable blanc et l’eau couleur turquoise sont intimement liés à l'inspiration artistique.

Les services secrets de Sa majesté

Avant d'écrire l'histoire de l'espion James bond, l'écrivain Ian Fleming a travaillé comme officier des renseignements de la marine Anglaise. En 1943, il prit part à une conférence militaire anglo-américaine à Kingston, en Jamaïque. Il fut enchanté par la paisible beauté de cette nation insulaire et acheta aussitôt 6 hectares de terre, un ancien hippodrome pour les courses d’ânes, dans la ville portuaire de Oracabessa (mot espagnol signifiant « Tête d’or »). Fleming y bâtit une simple villa et baptisa la propriété d'après l'une de ses opérations secrètes de la Deuxième guerre mondiale, GoldenEye.

Les services secrets
de Sa majesté

Avant d'écrire l'histoire de l'espion James bond, l'écrivain Ian Fleming a travaillé comme officier des renseignements de la marine Anglaise. En 1943, il prit part à une conférence militaire anglo-américaine à Kingston, en Jamaïque. Il fut enchanté par la paisible beauté de cette nation insulaire et acheta aussitôt 6 hectares de terre, un ancien hippodrome pour les courses d’ânes, dans la ville portuaire de Oracabessa (mot espagnol signifiant « Tête d’or »). Fleming y bâtit une simple villa et baptisa la propriété d'après l'une de ses opérations secrètes de la Deuxième guerre mondiale, GoldenEye.

Citation de Ian Fleming.

Quand on aura gagné cette satanée guerre, j'irai vivre en Jamaïque. Juste y vivre, prendre du bon temps, nager dans la mer et écrire des livres.

—  I A N   F L E M I N G

Quand on aura gagné cette satanée guerre, j'irai vivre en Jamaïque. Juste y vivre, prendre du bon temps, nager dans la mer et écrire des livres.

—  I A N   F L E M I N G

Un paradis pour les artistes

À soixante mètres d'une plage en forme de croissant, Fleming a bâti une maison de trois chambres en pierre et béton dans le style caserne. La maison était tellement spartiate que son ami et voisin, le dramaturge et compositeur Noël Coward, l’appelait pour rire « GoldenEye, clinique pour maux de nez et de gorge. »
 

Mais pour Fleming, GoldenEye célébrait la beauté de la simplicité avec des chambres toutes blanches qui donnaient sur la mer, les arbres et un jardin privé à l'abri des regards. Il se baignait au lever du soleil, faisait de la plongée en journée et « écrivait la plus belle de toutes les histoires d'espions », comme Fleming l'a confié à un de ses collègues des renseignements de la marine.

Un paradis pour les artistes

À soixante mètres d'une plage en forme de croissant, Fleming a bâti une maison de trois chambres en pierre et béton dans le style caserne. La maison était tellement spartiate que son ami et voisin, le dramaturge et compositeur Noël Coward, l’appelait pour rire « GoldenEye, clinique pour maux de nez et de gorge. »


Mais pour Fleming, GoldenEye célébrait la beauté de la simplicité avec des chambres toutes blanches qui donnaient sur la mer, les arbres et un jardin privé à l'abri des regards. Il se baignait au lever du soleil, faisait de la plongée en journée et « écrivait la plus belle de toutes les histoires d'espions », comme Fleming l'a confié à un de ses collègues des renseignements de la marine.

Alt Text

J'ai écrit chaque épisode de la saga James Bond ici... Ces romans auraient-ils été écrits si je ne passais pas mes vacances dans un magnifique trou perdu en Jamaïque? J'en doute.

—  I A N   F L E M I N G

J'ai écrit chaque épisode de la saga James Bond ici... Ces romans auraient-ils été écrits si je ne passais pas mes vacances dans un magnifique trou perdu en Jamaïque? J'en doute.

—  I A N   F L E M I N G

photo noir sur blanc de Ian fleming sur la plage à GoldenEye.

L'auteur Ian Fleming sur une plage près de GoldenEye, 1964.

L'auteur Ian Fleming sur une plage près de GoldenEye, 1964.

Le premier volet de la saga Bond a eu un succès fulgurant et il a accueilli toutes sortes d'artistes, d'écrivains, de musiciens et de stars d'Hollywood à GoldenEye. En 1956, il rencontra Blanche Blackwell, qui était sa voisine. Ils se lièrent d’amitié et le fils de Blanche, Chris, devint régisseur d’extérieurs et conseiller musical en 1961 pour James Bond contre Dr No, le premier film de James Bond, sur la recommandation de Fleming.
 

Chris était déjà très impliqué dans le milieu musical local. Deux ans plus tôt, à l'âge de 22 ans, ce fan de jazz était tombé amoureux des chansons d'un groupe jamaïcain qui chantait dans son hôtel, et avait décidé sur un coup de tête de les enregistrer. « J’adorais ce groupe, se rappelle Chris. J’en étais fan, et c’est ce qui m’a motivé. » Cette première séance en studio marqua la naissance de Islands Records, le label de musique indépendant extrêmement prolifique de Chris qui contribua à présenter le ska, le rocksteady et le reggae jamaïcains au reste du monde (avec une flopée d’icônes de la musique issues de la Grande-Bretagne).

Le premier volet de la saga Bond a eu un succès fulgurant et il a accueilli toutes sortes d'artistes, d'écrivains, de musiciens et de stars d'Hollywood à GoldenEye. En 1956, il rencontra Blanche Blackwell, qui était sa voisine. Ils se lièrent d’amitié et le fils de Blanche, Chris, devint régisseur d’extérieurs et conseiller musical en 1961 pour James Bond contre Dr No, le premier film de James Bond, sur la recommandation de Fleming.


Chris était déjà très impliqué dans le milieu musical local. Deux ans plus tôt, à l'âge de 22 ans, ce fan de jazz était tombé amoureux des chansons d'un groupe jamaïcain qui chantait dans son hôtel, et avait décidé sur un coup de tête de les enregistrer. « J’adorais ce groupe, se rappelle Chris. J’en étais fan, et c’est ce qui m’a motivé. » Cette première séance en studio marqua la naissance de Islands Records, le label de musique indépendant extrêmement prolifique de Chris qui contribua à présenter le ska, le rocksteady et le reggae jamaïcains au reste du monde (avec une flopée d’icônes de la musique issues de la Grande-Bretagne).

Une citation de Chris Blackwell.

J’aime tellement la musique que je voulais en être ou du moins en être le plus proche possible.

— C H R I S   B L A C K W E L L

J’aime tellement la musique que je voulais en être ou du moins en être le plus proche possible.

— C H R I S   B L A C K W E L L

En 1964, Fleming a fait une crise cardiaque et est mort à l'âge de 56 ans. Dans les années qui ont suivi, la mère de Chris a veillé sur GoldenEye pour Caspar, l'unique fils de Fleming. À la mort de Caspar, Chris demanda à son ami Bob Marley de racheter la propriété pour que Blanche puisse continuer de venir y nager. Malheureusement le chanteur se retira et Chris finit par racheter GoldenEye lui-même. Avant de transformer le lopin de terre en hôtel, Chris y a accueilli des amis tels que Steve Jobs, U2 et Sting, qui a écrit l'un de ses plus grands hits dans une des villas.
 

Citations d’Ian Fleming, reproduites avec l'autorisation de la Ian Fleming Estate, tous droits réservés© The Ian Fleming Estate 1942, 1965. www.ianfleming.com

En 1964, Fleming a fait une crise cardiaque et est mort à l'âge de 56 ans. Dans les années qui ont suivi, la mère de Chris a veillé sur GoldenEye pour Caspar, l'unique fils de Fleming. À la mort de Caspar, Chris demanda à son ami Bob Marley de racheter la propriété pour que Blanche puisse continuer de venir y nager. Malheureusement le chanteur se retira et Chris finit par racheter GoldenEye lui-même. Avant de transformer le lopin de terre en hôtel, Chris y a accueilli des amis tels que Steve Jobs, U2 et Sting, qui a écrit l'un de ses plus grands hits dans une des villas.


Citations d’Ian Fleming, reproduites avec l'autorisation de la Ian Fleming Estate, tous droits réservés© The Ian Fleming Estate 1942, 1965. www.ianfleming.com

Alt Text

Campagne d’automne 
2018

Découvrez tous les looks emblématiques
filmés à GoldenEye.

Campagne d’automne 
2018

Découvrez tous les looks emblématiques
filmés à GoldenEye.