Accéder au contenu principal
Photo en noir et blanc des vagues se fracassant sur la plage

Collection The Tides

Collection The Tides

Texte alternatif

Sybil Yurman capture la simplicité et la beauté de la
nature dans ces créations de fabrication exquise.

Sybil Yurman capture la simplicité et la beauté de la
nature dans ces créations de fabrication exquise.

Photo en noir et blanc du mannequin Amber Valletta portant des bijoux David Yurman en argent massif avec diamants,

Rythmes naturels

Sybil Yurman s'est inspiré d'un voyage à Formentera pour créer la collection Tides, qui reflète le va et viens de l'océan. Pensés pour créer un mouvement ondulant et fluide, les pendentifs rappelleront à celle qui la porte les cycles de l'océan pour créer un véritable moment de méditation. La main en argent massif sertie de diamants évoque la lumière du clair de lune au bord de la mer. « Toutes nos créations reflètent des expériences que nous avons vécu » déclare Sybil. « La chaleur du soleil et de la mer, le fait de flotter dans l'eau en toute simplicité, tout cela crée une atmosphère unique. Ce fut l'un des moments les plus relaxants de toute ma vie. »

Rythmes naturels

Sybil Yurman s'est inspiré d'un voyage à Formentera pour créer la collection Tides, qui reflète le va et viens de l'océan. Pensés pour créer un mouvement ondulant et fluide, les pendentifs rappelleront à celle qui la porte les cycles de l'océan pour créer un véritable moment de méditation. La main en argent massif sertie de diamants évoque la lumière du clair de lune au bord de la mer. « Toutes nos créations reflètent des expériences que nous avons vécu » déclare Sybil. « La chaleur du soleil et de la mer, le fait de flotter dans l'eau en toute simplicité, tout cela crée une atmosphère unique. Ce fut l'un des moments les plus relaxants de toute ma vie. »

Jeune, libre et sans soucis

C'était les années 1960. Sybil, qui aimait tracer son propre chemin, a décidé de quitter la
Californie pour rendre visite à des amis à Londres. « J'étais jeune, sans aucune
responsabilité », explique-t-elle. Sybil pris « le peu d'argent » en sa possession et a passé un
mois ou deux avec des amis qu'elle avait rencontré dans le milieu de l'art underground de Californie.

Jeune, libre et sans soucis

C'était les années 1960. Sybil, qui aimait tracer son propre chemin, a décidé de quitter la
Californie pour rendre visite à des amis à Londres. « J'étais jeune, sans aucune
responsabilité », explique-t-elle. Sybil pris « le peu d'argent » en sa possession et a passé un
mois ou deux avec des amis qu'elle avait rencontré dans le milieu de l'art underground de Californie.

L'appel de Londres

Arrivée dans une nouvelle ville et en manque d'argent, Sybil accepta un emploi en tant que styliste junior pour le photographe
britannique David Bailey, un grand nom du mouvement Youthquake de l'époque
et de la scène des Swinging Sixties de Londres. Après un shooting photo avec le mannequin légendaire Twiggy, l'un des
coiffeurs a demandé à Sybil si elle souhaitait les accompagner lors d'un voyage en Espagne. Sybil, qui
souhaitait vivre une nouvelle aventure, a accepté, et en chemin, s'est coupé les cheveux.

L'appel de Londres

Arrivée dans une nouvelle ville et en manque d'argent, Sybil accepta un emploi en tant que styliste junior pour le photographe britannique David Bailey, un grand nom du mouvement Youthquake de l'époqueet de la scène des Swinging Sixties de Londres. Après un shooting photo avec le mannequin légendaire Twiggy, l'un des coiffeurs a demandé à Sybil si elle souhaitait les accompagner lors d'un voyage en Espagne. Sybil, qui souhaitait vivre une nouvelle aventure, a accepté, et en chemin, s'est coupé les cheveux.

Photos de David Bailey et Sybil Yurman durant les années 1960.

David Bailey lors d'une séance photo à Londres, 1964

David Bailey lors d'une séance photo à Londres, 1964

Exploration des îles

Une fois arrivés à Barcelone, ils se sont rendus à Ibiza en bateau. Entourée par la mer Méditerranée,
l’île était d'une beauté à couper le souffle, et sa scène nocturne animée commençait à se développer.
« La danse et l'abandon étaient au centre de cette expérience. Tout le monde était torse nu, tout le monde était beau »
se rappelle Sybil. « J'ai passé de bons moments là-bas, mais après un certain temps, j'ai eu envie de partir. »

Exploration des îles

Une fois arrivés à Barcelone, ils se sont rendus à Ibiza en bateau. Entourée par la mer Méditerranée,
l’île était d'une beauté à couper le souffle, et sa scène nocturne animée commençait à se développer.
« La danse et l'abandon étaient au centre de cette expérience. Tout le monde était torse nu, tout le monde était beau »
se rappelle Sybil. « J'ai passé de bons moments là-bas, mais après un certain temps, j'ai eu envie de partir. »

Photo en noir et blanc du port d'Ibiza avec un bateau et des personnes au bord de l'eau.

Port d'Ibiza, 1960

Port d'Ibiza, 1960

Sybil tourna le dos à la vie intense d'Ibiza pour explorer l’île jumelle de Formentera. «Je n'avais aucune idée de ce que j'allais découvrir, et avec une autre personne, nous sommes descendus du bus à Sant Francesc, pensant que c'était une ville. »

Sybil tourna le dos à la vie intense d'Ibiza pour explorer
l’île jumelle de Formentera. «Je n'avais aucune idée de ce que j'allais découvrir, et avec une autre personne,
nous sommes descendus du bus à Sant Francesc, pensant que c'était
une ville. »

Photo en couleur d'un panneau de signalisation en bois indiquant le chemin de Sant Francesc, Cala Saona et Can Marroig.

À part un petit café et un magasin, le village endormi n'avait rien d'autre à offrir. « Nous sommes entrés dans le magasin, il n'y avait qu'un oignon, du riz et une boite de sardines. Il a pris l'oignon, et j'ai pris les sardines. » Après avoir touché en même temps le sac de riz, Sybil s'est présenté à l'autre passager, un critique de film et de musique hollandais. Elle a proposé de préparer leur repas ensemble, et ils sont devenus amis. « Il était là pour se détendre après le tournage d'un film. »
 

La nuit, Sybil parcourait l’île au clair de lune, captivée par la beauté de Formentera. « Tout n'était que ciel, eau, pins et rochers. » Durant la journée, elle « mangeait le midi dans une petite cabane sur la plage, puis s'allongeait dans la mer, se laissant bercer par les vagues. »

À part un petit café et un magasin, le village endormi n'avait rien d'autre à offrir. « Nous sommes entrés dans le magasin, il n'y avait qu'un oignon, du riz et une boite de sardines. Il a pris l'oignon, et j'ai pris les sardines. » Après avoir touché en même temps le sac de riz, Sybil s'est présenté à l'autre passager, un critique de film et de musique hollandais. Elle a proposé de préparer leur repas ensemble, et ils sont devenus amis. « Il était là pour se détendre après le tournage d'un film. »


La nuit, Sybil parcourait l’île au clair de lune, captivée par la beauté de Formentera. « Tout n'était que ciel, eau, pins et rochers. » Durant la journée, elle « mangeait le midi dans une petite cabane sur la plage, puis s'allongeait dans la mer, se laissant bercer par les vagues. »

Texte alternatif

Collection
The Tides

Les créations serties de diamant capturent
les souvenirs de paix, de simplicité et de
solitude à Formentera, ainsi que la beauté
naturelle de l'ile. « La collection possède
l'intensité du soleil, de la mer et de l’Île. »

Collection
The Tides

Les créations serties de diamant capturent
les souvenirs de paix, de simplicité et de
solitude à Formentera, ainsi que la beauté
naturelle de l'ile. « La collection possède
l'intensité du soleil, de la mer et de l’Île. »